Le régime fiscal d'un Résident Non Habituel à Algarve

Habiter Algarve avec le statut résident non habituel Le but de ce statut instauré en 2009 et débutant en 2010 est d'attirer sur le territoire portugais les personnes étrangères dites non-résidentes, à savoir plus particulièrement : les gens exerçant des professions à valeur ajoutée, les riches investisseurs, les retraités ayant un pouvoir d'achat élevé. Pour attirer les étrangers à venir s'installer dans l'Algarve, différents avantages fiscaux ont été mis en place : exemption d'impôts et suppression de la double imposition sur les revenus.
Pour devenir résident non habituel Algarve vous devez rester sur le territoire un minimum de 183 jours par an, consécutivement ou non. Vous aurez obligation d'ouvrir un compte bancaire à Algarve et obtenir un numéro d'identification fiscale. De plus pour avoir accès à ce statut, vous ne devez pas avoir été résident fiscal les 5 années précédentes. Après 10 ans avec un statut de résident non habituel vous devrez quitter Algarve et revenir en France. Si vous désirez revenir et profiter de nouveau de ce statut particulier, il vous faudra attendre 5 ans en France.

Nombreux retraités français choisissent Algarve

Le Portugal, un pays ensoleillé chargé d'histoire, séduit bien des retraités français. L'exonération de leur pension fait en effet de l'Algarve un petit paradis. Le décret du 23 septembre 2009 instaurant le statut de Résident Non habituel, attire chaque année ainsi de nombreuses personnes. L'obtention de ce statut a été grandement simplement en 2012, afin de faciliter les démarches et attirer encore davantage de gens. A Algarve, acheter son bien immobilier est vivement recommander plutôt que devenir locataire.

Résident fiscal Algarve : impôts sur le patrimoine, ce qu'il faut savoir

- L'impôt sur la fortune n'est pas en place au Portugal, ainsi en résidant en Algarve seules les taxes foncières locales sont appliquées sur le bien immobilier acheté.
- Il existe une taxe municipale sur l'achat d'un bien immobilier, pouvant atteindre 6%
- La taxe foncière est également en place au Portugal, dépendante du type de bien immobilier elle va de 0,3% à 0,8%
- Pour les héritiers indirects, il existe un impôt sur la succession et la donation de bien immobilier d'une hauteur de 10,8%

Voir aussi