A partir de quel âge peut-on investir dans l’immobilier ?

Ces dernières années, avec les taux très avantageux proposées par les banques, le nombre de bien immobiliers achetés à grimpé en flèche, +17,2 % en un an.

Les Français peuvent dorénavant s’endetter sur 20 ans uniquement avec un taux très bas, 1,51 %.

Je vais présenter quels sont les stratégies à appliquer pour réussir son investissement en fonction de chaque tranche d’âge :

De 30 – 40 ans : acheter une maison ou un appartement

La trentaine est la période idéale pour faire ses premiers investissements. Il faut bien réfléchir à nos capacités d’endettement. Ce n’est pas parce que les banques ont un taux très attractif, qui faut foncer tête baissée dans un emprunt.

Il faudra prévoir que le bien immobilier n’est pas trop cher par rapport aux prix du marché, prévoir les frais de notaire, mais aussi garder une petite enveloppe pour tous les futurs faux frais qui vont s’amonceler.

Il est important de prendre un crédit sans être au maximum de sa capacité d’emprunt, sans quoi, vous allez droit vers de futures difficultés sans possibilité de refaire des emprunts propres à la vie courante dans votre avenir.

acheter un bien immobilier

Vous voulez investir absolument, mais les traites risquent d’être trop lourdes, songez à mettre ce futur bien en location.

De 40 à 50 ans : investir dans un bien locatif

Vous êtes dans la bonne tranche pour occuper toute votre capacité d’endettement. N’hésitez pas à renégocier votre prêt auprès de votre banque ou d’une banque concurrente.

Vous pouvez passer par l’achat de SCPI (sociétés collectives de placements immobiliers) à crédit dès 70 000 euros. Il faudra juste faire attention que le futur locataire ne vous fasse pas faux bond soit en partant soit en ne payant pas les loyers.

Il vous sera par contre fortement déconseillé d’investir avec le reste de votre capacité d’endettement dans une résidence secondaire. Elles sont peu rentables par leur coup d’entretiens, mais aussi, car elles rapportent peu en location saisonnière.

De 50 à 60 ans : louer une habitation meublée

ça y est vos enfants sont quasiment tous partis, vous n’avez plus leurs parts fiscales qui vous allégez jusqu’à présent vos impôts

Il va falloir vous tourner vers des investissements faiblement fiscalisés. Il vous sera donc conseiller d’éviter des investissements dans des logements soumis à la loi Pinel pour privilégier l’investissement dans  des locations meublées.

En effet, si vous achetez un bien meublé, vous pourrez enlever de ses revenus locatifs tous les frais (intérêts d’emprunt, impôt foncier, charges de copropriété, etc.) et aussi amortir le bien jusqu’à 70 % de son prix.

Sinon il vous reste une autre option, celle de mettre les revenus des SCPI dans un ou plusieurs contrats d’assurance-vie. Le contrat vous bloquera ces revenus pendants huit ans.

louer un bien meublé

A 60 ans et plus : vendez vos logements

Vous rentrez dans l’âge des successions. Les biens en pierres seront lourdement taxés lors d’éventuelles successions. Il vous sera conseillé de les liquider au fur et à mesure afin de transférer leurs valeurs sur des comptes d’assurances-vie.